Les 4 stades de la cellule royale

Lorsqu'une colonie d'abeilles produit une nouvelle reine – que ce soit pour se remérer ou essaimer –, elle construit une multitude de cellules royales, question d'assurer la relève.

Il y a quatres stades distinctifs dans l'évolution d'une cellule royale :

  1. L'amorce
  2. L'amorce n'est qu'un début de cellule en cire, mais qui ne contient ni œuf ni larve. Elle ressemble à une petite coupe ouverte et peut se retrouver un peu partout sur le cadre.

  1. La cellule ouverte
  2. La cellule ouverte a généralement entre 2 et 4 jours. Elle contient souvent de la gelée royale : cela signifie qu'un œuf y a déjà été déposé! Bientôt, les ouvrières viendront sceller cette cellule, afin que la larve se métamorphose en jeune reine vierge.

  3. La cellule fermée
  4. La cellule fermée abrite une jeune reine qui pourrait éclore à tout moment. Lorsqu'elle est construite au bas des cadres, elle ressemble drôlement à une petite arachide. Elle est beaucoup plus longue que les cellules de faux bourdons; avec un peu de pratique, vous pourrez bien les différencier.

  1. La cellule émergée
  2. La cellule émergée ressemble exactement à la cellule fermée, à l'exception qu'elle a été grugé sur le haut par la reine vierge qui s'y est développé. Les abeilles s'en débarrassent éventuellement, et ne réutilisent jamais la même cellule royale deux fois.


Maintenant que vous pouvez bien distinguer les stades de développement d'une cellule royale, et que vous parvenez à différencier les types de cellules royales, voici les 6 règles à suivre pour éviter l'essaimage de votre colonie.
La cellule fermée abrite une jeune reine qui pourrait éclore à tout moment.
Partager
Prochaine étape
Découvrez l'apiculture avec nous!