FAQ - Alvéole

FAQ

Projets d'apiculture urbaine
  • Qu’est-ce que l’apiculture urbaine?

    L’apiculture urbaine consiste à installer des ruches d’abeilles en ville. L’essor de l’apiculture urbaine a été nourri par un regain d’intérêt envers la production locale de nourriture, mais également par une inquiétude généralisée quant au sort des pollinisateurs, responsables de la pollinisation du tiers de ce qui se retrouve dans notre assiette.

  • Est-ce que l’apiculture urbaine est une pratique sécuritaire?

    Absolument, tellement sécuritaire que nous avons initié plus de 150 projets dans des écoles et 500 dans diverses organisations depuis 2013. Évidemment, l’apiculture engage une responsabilité supplémentaire lorsqu’elle est pratiquée en ville. Le choix d’un bon partenaire est crucial. Assurez-vous de trouver un partenaire qui peut vous offrir les options suivantes:

    ▪ un service clé en main
    ▪ une équipe d’expérience
    ▪ un établissement local
    ▪ toutes les assurances et certifications requises
    ▪ des infrastructures adaptées
    ▪ une bonne maîtrise de la réglementation en vigueur

    Quant aux piqûres, plus particulièrement, il faut savoir que les abeilles sont des insectes dociles qui ne piquent jamais sans raison. La quête quotidienne de l’abeille à miel consiste à rapporter du nectar, du pollen, de la résine ou de l’eau à sa colonie pour assurer son développement. À moins que l’on fasse preuve d’agressivité à son endroit (ou à l’endroit de sa colonie), l’abeille n’a aucun motif pour piquer : dès qu’elle pique, elle perd son dard et une partie de son abdomen, et meurt rapidement. Chez Alvéole, nous travaillons avec des abeilles italiennes, spécialement sélectionnées pour leur docilité.

  • Combien faut-il d'espace pour installer une ruche?

    L’installation d’une ruche exige relativement peu d’espace, soit un périmètre dégagé de 2 mètres de diamètre. Dans tous les cas, l’équipe Alvéole pourra vous soutenir dans le choix d’un lieu idéal pour un projet en apiculture urbaine.

    Recevez une évaluation gratuite de votre bâtiment dès aujourd’hui! Écrivez-nous.

  • Quels sont les bénéfices ou les avantages de l’apiculture urbaine?

    En deux mots, l’apiculture urbaine:

    ▪ rassemble les citadins et les reconnecte à la nature en ville
    ▪ optimise l’utilisation des espaces urbains
    ▪ met en lumière des enjeux d’importance reliés à l’environnement
    ▪ permet de produire un miel local et artisanal.

  • Quel est le rôle de l’apiculteur urbain ou de l'apicultrice urbaine?

    Un bon apiculteur urbain ou une bonne apicultrice urbaine offrira un service clé en main, garantissant la sécurité du projet et le bien-être et le contrôle sanitaire de la ruche. Cela demande des inspections régulières à la ruche pour s’assurer que les abeilles sont heureuses et en santé.

    Plus techniquement, son rôle est de s’assurer que:

    ▪ la colonie se porte bien
    ▪ la reine pond régulièrement et normalement
    ▪ la colonie a assez d’espace pour croître
    ▪ la répartition des ressources dans les cadres est équilibrée
    ▪ la colonie est en santé et ne souffre pas de maladies ou de parasites

    À la fin de la saison, cette personne :

    ▪ récolte le miel et l’extrait avec du matériel spécialisé
    ▪ s’assure que la colonie est en santé et assez forte pour passer l’hiver
    ▪ traite les abeilles contre les maladies et parasites communs
    ▪ isole la ruche contre le froid

    Chez Alvéole, notre but est de reconnecter les gens avec la nature en ville afin d’augmenter leur sensibilité écologique. À terme, nous souhaitons contribuer à la construction de villes et de systèmes alimentaires plus durables. C’est pourquoi, en plus de pratiquer une apiculture durable, notre équipe est formée pour parler en public et enseigner avec pédagogie, puisque tous nos forfaits incluent des conférences et ateliers éducatifs.

Les abeilles à miel en milieu urbain
  • Comment les abeilles à miel peuvent-elles aider tous les pollinisateurs, incluant les abeilles sauvages?

    Il faut accepter que les abeilles sont devenues les ambassadrices de quelque chose d’extrêmement important et de plus vaste qu’elles-mêmes : l’urgence de transformer le système alimentaire dans sa forme actuelle.

    C’est ce que nous nous affairons à faire chez Alvéole, soit faire en sorte que les citadins se prennent d’affection pour les abeilles mellifères, ce qui les conduira à s’intéresser à tous les pollinisateurs et à transformer complètement leur perspective sur l’environnement.

    Lorsqu’une personne commence à s’intéresser au monde des abeilles, certains enjeux écologiques qui pouvaient jadis lui sembler distants ou abstraits se révèlent soudain beaucoup plus importants et urgents. En somme, les abeilles permettent à tous ceux et celles qui s’attardent à leur petit univers de mieux comprendre l’importance de tous les pollinisateurs pour la santé de nos écosystèmes et de notre biodiversité. C’est ainsi que les abeilles à miel ont le pouvoir de réellement changer les choses.

    En rejoignant directement les citadins par l’intermédiaire de nos activités, nous avons le pouvoir de changer le système alimentaire, si problématique sur le plan écologique. Ensuite, il ne tient qu’à nous tous de faire de meilleurs choix afin de faire évoluer la demande alimentaire vers des pratiques soucieuses du bien-être des abeilles et respectueuses de l’environnement.

    Pour en savoir plus, consultez nos articles de blogue.

  • Est-ce qu’il y a trop de ruches en ville?

    Aucune étude n’a pu prouver qu’il y a trop de ruches en ville ou que la présence d’abeilles à miel s’avère problématique. En fait, certaines démontrent que la grande diversité de fleurs et de sites de nidification en milieu urbain est propice à la diversité des espèces d’abeilles.

  • Pourquoi installer des ruches d'abeilles à miel en ville?

    Les abeilles pollinisent le tiers de tout ce qui se retrouve dans notre assiette, en plus d’être essentielles au maintien de nos écosystèmes et de la biodiversité; c’est pourquoi le déclin progressif de leurs populations est extrêmement inquiétant. Cette disparition progressive est attribuable à trois grands facteurs : l’agriculture industrielle (monocultures, utilisation massive de pesticides et perte d’habitat), les maladies et parasites, et les changements climatiques.

    Ce ne sont pas que les abeilles qui sont en danger; tous les insectes et les animaux pollinisateurs sont soumis aux mêmes pressions et menacés par les mêmes facteurs. L’apiculture urbaine permet de mettre ces enjeux en lumière, suscitant l’attachement des citoyens envers ces insectes. Ultimement, nous espérons que cet attachement puisse mener à une plus grande responsabilisation envers l’ensemble des abeilles et des pollinisateurs, de même qu’à une vision renouvelée de l’environnement.

  • Est-ce qu’il y aura beaucoup d’abeilles autour de la ruche?

    Lorsque les abeilles sortent de leur ruche, elles n’ont qu’un seul objectif: celui d’aller butiner en quête de ressources (nectar, pollen et résine) dans un rayon de 3 à 5 kilomètres de leur ruche. Lorsqu’elles prennent leur envol, elles atteignent une altitude de 6 mètres à une distance de seulement 2 mètres de l’entrée de leur ruche; l’essentiel de l’activité des abeilles est donc concentré dans cet espace.

Les abeilles à miel (ou abeilles mellifères!)
  • Quelles sont les différences entre les abeilles et les guêpes?

    Souvent, les abeilles sont confondues avec les guêpes et vice versa. C’est normal : à moins d’être passionné par les insectes, il n’est pas évident de faire la différence entre ces deux créatures.

    Les abeilles sont petites, poilues, noires et dorées en apparence. Elles sont essentiellement végétariennes et elles ne peuvent piquer qu’une seule fois, puisque leur dard muni de mini-crochets reste ancré dans leur victime lorsqu’elles piquent et elles en meurent rapidement. Quant à elles, les guêpes sont plus grosses, lisses, jaune vif et noires en apparence. Elles sont omnivores (elles se nourrissent de nectar et récoltent du pollen et d’autres protéines animales pour nourrir leurs petits) et elles peuvent piquer à répétition grâce à leur dard bien lisse (un peu comme une machine à coudre).

    Bien que les guêpes ne soient pas aussi mignonnes ou charmantes que les abeilles, elles demeurent très importantes sur le plan écosystémique, en participant activement au contrôle des populations d’insectes – un peu comme les araignées!

  • Qu’en est-il des piqûres d’abeilles?

    Les abeilles à miel sont très peu enclines à piquer les humains – à vrai dire, elles sont très peu intéressées par les humains, point. La quête quotidienne de l’abeille à miel consiste à rapporter du nectar, du pollen, de la résine ou de l’eau à sa colonie pour assurer son développement. À moins que l’on fasse preuve d’agressivité à son endroit (ou à l’endroit de sa colonie), l’abeille n’a aucun motif pour piquer : dès qu’elle pique, elle perd son dard et une partie de son abdomen, et meurt rapidement.

    Regardez notre vidéo pour en savoir plus sur les piqûres. z

  • Comment les abeilles gèrent-elles chaudes températures estivales et les grands froids de l’hiver?

    Les abeilles maintiennent une température stade d’environ 35 ̊C à l’intérieur de la ruche, et ce, à longueur d’année. Lorsqu’il fait froid, elles réduisent leurs activités au minimum, elles forment un essaim dense autour de leur reine et contractent leurs muscles pour générer de la chaleur. Lorsqu’il fait chaud, c’est le contraire; les ventileuses se positionnent stratégiquement à travers la ruche pour augmenter la circulation d’air. En temps de canicule, les abeilles iront même chercher de l’eau à l’extérieur de la ruche pour la ramener à la ruche et l’évaporer – oui, comme un système de climatisation de l’air!

  • Les abeilles peuvent-elles décider de quitter la ruche et d’essaimer en ville?

    Bien sûr qu’elles le peuvent, après tout, c’est leur manière d’assurer la survie de l’espèce… mais c’est notre travail de nous assurer qu’elles ne le feront pas.

    Il est rare qu’un essaimage ne puisse pas être détecté en amont. L’essaimage est un phénomène naturel où une colonie d’abeilles forte et saine se divise spontanément en deux plus petites colonies – un peu comme une division cellulaire.

    En deux mots, les abeilles commencent par élever une nouvelle reine. Puis, juste avant son émergence, la vieille reine quitte la ruche-mère en quête d’une nouvelle maison, en compagnie de la moitié de la population.

  • Les populations d’abeilles sont-elles en déclin?

    Oui, les populations d’abeilles, de bourdons, de papillons et d’autres pollinisateurs sont en déclin partout au monde. L’accélération de leur disparition est principalement attribuable à l’agriculture industrielle (monocultures, utilisation massive de pesticides et perte d’habitat) et aux changements climatiques. L’utilisation de pesticides de synthèse, en particulier, menace les fondements mêmes de la biodiversité.

    Voici ce que vous pouvez faire pour aider la cause:

    ▪ Appuyer une agriculture respectueuse de l’environnement (en mangeant des aliments locaux et biologiques à l’année)
    ▪ Réclamer l’adoption d’une réglementation anti-pesticide aux représentants élus et aux instances gouvernementales
    ▪ Semer des fleurs et des plantes présentant un intérêt pour les abeilles (et laisser pousser librement les « mauvaises » herbes!)
    ▪ Encourager votre entreprise ou votre établissement scolaire à installer des mesures durables et éducatives (comme des ruches d’abeilles!) afin de rallier les membres de votre organisation à la cause environnementale

  • Les abeilles peuvent-elles déranger les gens qui mangent à l’extérieur?

    Pas du tout. Les abeilles n’ont d’yeux que pour le nectar et le pollen. Contrairement aux guêpes, qui elles, peuvent reluquer votre sandwich au jambon (elles nourrissent notamment leurs petits avec de la protéine animale), les abeilles butinent dans un rayon de 3 à 5 kilomètres de leur ruche en quête des meilleures ressources de nectar (sucre) et de pollen (protéine végétale). Quand on y pense bien, les abeilles sont exclusivement végétaliennes!

  • Les abeilles sont-elles dangereuses?

    Absolument pas. Certaines abeilles sont sélectionnées pour leur productivité (à privilégier en production commerciale), alors que d’autres sont choisies pour leur grande docilité (idéales pour l’apiculture urbaine). C’est le cas des abeilles italiennes, qui sont très douces et parfaites pour peupler un rucher en milieu densément peuplé. C’est aussi pourquoi les apiculteurs urbains portent si peu de protection!

  • Les abeilles sont-elles plus en santé en ville?

    Pas nécessairement, et il serait exagéré d’affirmer que c’est le cas. Néanmoins, il est vrai que l’utilisation de pesticides est généralement associée à l’agriculture conventionnelle et aux monocultures, alors que la réglementation urbaine en matière de pesticides est plus stricte dans les villes. Cela dit, si nous introduisons les abeilles en ville, ce n’est pas dans le but de les « sauver », mais plutôt, pour rapprocher les gens de la nature et créer des ponts entre ville et campagne.

  • Les abeilles sont-elles territoriales?

    Pas du tout. Les abeilles n’ont à coeur que le développement et le bien-être de leur colonie. Lorsque les abeilles sortent de leur ruche, elles n’ont qu’un seul objectif: partir en quête de ressources (nectar, pollen et résine) dans un rayon de 3 à 5 kilomètres de leur ruche. Lorsqu’elles prennent leur envol, elles atteignent une altitude de 6 mètres à une distance maximale de 2 mètres devant leur ruche; ainsi, l’essentiel de l’activité de la ruche sera concentré dans cet espace.

  • Comment les abeilles parviennent-elles au sommet d’un bâtiment ou d’un gratte-ciel?

    Puisque les abeilles butinent dans un rayon de 3 à 5 kilomètres de leur ruche, disons que la montée et la descente aérienne de quelques dizaines d’étages ne posent pas grand défi pour elles!

  • Combien de temps une colonie d’abeilles peut-elle vivre?

    Dans des conditions idéales, une colonie d’abeilles peut se perpétuer indéfiniment en tant qu’organisme. Les ouvrières vivent en moyenne 30 jours, alors que la reine peut vivre jusqu’à 3 ans. Puisqu’elle peut pondre jusqu’à 2000 oeufs par jour, la population de la ruche est constamment renouvelée. Lorsque la reine attendra la fin de sa vie, la colonie la remplacera naturellement.

    D’une certaine façon, la reproduction d’une ruche pourrait être comparée à cette d’une plante domestique: avec les bons soins et dans les meilleures conditions, une plante continuera de croître et produira éventuellement des boutures!

Le miel urbain
  • Pourquoi y a-t-il des variations de couleur dans le miel de chaque ruche?

    Chaque fleur produit un nectar ayant une couleur, une saveur et une texture uniques. Puisque les abeilles peuvent butiner dans un rayon de 3 à 5 kilomètres de leur ruche, le miel produit sur chaque site est unique et porte la signature distincte de l’écosystème qui l’entoure, célébrant les caractéristiques florales locales.

  • Qu’est-ce que la cristallisation?

    La cristallisation est un processus normal, naturel et inévitable – et non un signe de la détérioration du produit. Un miel cristallisé conserve toutes ses propriétés (enzymes, protéines et vitamines) et sa saveur. C’est uniquement sa texture qui change. Si vous faites partie des gens qui n’apprécient pas la texture plus « crémeuse » du miel cristallisé, vous n’avez qu’à le liquéfier. Faites-le simplement chauffer tranquillement au bain-marie.

  • Quand et comment la récolte de miel Alvéole a-t-elle lieu?

    L’un des plus grands défis reliés à l’extraction de miel chaque année est de séparer chacune des récoltes, afin que chaque client ou partenaire puisse savourer son propre miel et ses variations uniques.

    Voici un aperçu de notre processus de récolte, d’extraction et d’empotage du miel:

    ▪ Nous récupérons les cadres remplis de miel, les plaçons dans une boîte et identifions clairement chaque boîte avec le nom et l’adresse du partenaire.
    ▪ Nous rapportons les cadres de miel à notre miellerie certifiée, où notre équipe d’extraction procède au retrait de la fine couche de cire qui recouvre chacune des cellules de miel avec une fourchette spéciale – oui, ce processus est effectué à la main, avec beaucoup d’amour et de minutie! – avant de remettre les cadres dans un extracteur centrifuge pouvant accueillir 12 cadres et extrayant le miel à haute vitesse pendant 15 minutes.
    ▪ Le miel est filtré par l’intermédiaire d’un tamis placé sur le dessus d’une chaudière de grade alimentaire, afin de retirer toute particule indésirable qui aurait pu se retrouver dans la récolte finale.
    ▪ Le miel filtré est empoté sur-le-champ pour préserver sa fraîcheur, personnalisé avec les étiquettes du client et placé dans une boîte bien identifiée avec le nom et l’adresse du client.

    Notre équipe livre le miel lors de la prochaine visite!

  • Le miel a-t-il une date d’expiration?

    Le miel peut être entreposé indéfiniment à température pièce vu sa composition chimique élevée en sucre. Toutefois, tous les miels artisanaux, bruts et non pasteurisés vont inévitablement cristalliser.

  • Combien de miel une ruche peut-elle produire?

    En moyenne, une ruche urbaine produit 15 kilos de miel par année.

  • Le miel Alvéole est-il pasteurisé?

    Tous les miels Alvéole sont bruts et non pasteurisés afin de préserver leurs saveurs uniques et enzymes bénéfiques. Il s’agit d’un produit vivant et non transformé, qui peut être préservé indéfiniment vu ses propriétés naturellement antibactériennes.

    La pasteurisation consiste à chauffer un produit à haute température pour détruire tous les pathogènes potentiels et en augmenter la durée de vie. Au contraire des produits laitiers, qui sont pasteurisés pour des raisons d’hygiène et de salubrité en Amérique du Nord, le miel est seulement pasteurisé pour des raisons esthétiques, puisqu’elle freine le processus de cristallisation… tout en « tuant » les saveurs et les particularités du miel.

Service clé en main d'apiculture urbaine d'Alvéole
  • Que se passe-t-il lors d’une visite d'Alvéole à la ruche?

    Cela varie toujours en fonction du moment de l’année et des mesures qui doivent être prises pour assurer le bien-être de votre colonie. En général, votre apiculteur ou apicultrice Alvéole passera environ une heure à la ruche, que ce soit pour:

    ▪ ouvrir la ruche
    ▪ diviser la colonie
    ▪ inspecter la ruche pour assurer son bien-être et que la reine est en santé
    ▪ préparer la récolte de miel
    ▪ récolter le miel excédentaire produit par les abeilles
    ▪ traiter la ruche contre les parasites ou les maladies
    ▪ ou préparer les abeilles pour l’hiver

    Si vous avez des abeilles avec nous, toute l’information concernant vos visites à venir sont affichées en tout temps sur votre compte et votre profil MaRuche.

  • Qu’est-ce que mon compte et mon profil MaRuche?

    MaRuche est un portail en ligne pour accéder à vos informations de compte et personnaliser votre projet en apiculture.

    ▪ D’un côté, votre compte privé vous permet de modifier votre profil et votre horaire de visite, ainsi que de réserver des ateliers éducatifs.

    ▪ De l’autre, votre profil public vous permet de partager et de promouvoir votre projet avec des publications, des photos, des vidéoset permet à votre réseau de suivre l’évolution et le développement de vos abeilles et de votre projet en temps réel, grâce à un fil dynamique d’actualités.

  • Avez-vous des assurances?

    Bien sûr! L’installation et le maintien de colonies d’abeilles en milieu urbain requièrent une assurance de responsabilité civile coûteuse. Alvéole est protégée par une couverture de calibre commercial.

  • Où est-ce que vous offrez vos services?

    Nous offrons un service clé en main d’apiculture urbaine aux entreprises et aux écoles dans 21 villes d’Amérique du Nord (Canada et États-Unis) ainsi qu’en Europe (France). Visitez la section Où nous sommes du menu de navigation pour en savoir plus sur la présence locale et l’impact d’Alvéole dans toutes les villes où nos abeilles bourdonnent!

  • Comment les visites à la ruche sont-elles planifiées?

    Nous planifions votre horaire de visite à la ruche à l’avance, en début de saison, en fonction de vos disponibilités et des spécificités de votre bâtiment. Notez que vous pouvez toujours consulter votre horaire de visites et facilement faire des changements jusqu’à 3 jours avant notre visite sur votre compte Ma ruche.

  • Qu’arrive-t-il si ma colonie ne survit pas à l’hiver?

    Notre métier est de faire tout en notre pouvoir pour que vos abeilles demeurent heureuses et en santé. Mais comme toute chose dans la vie, la mort en fait intrinsèquement partie – et parfois, certaines colonies n’y échappent pas. Il s’agit toujours d’une situation bien triste lorsqu’elle se produit, autant pour nous que pour nos partenaires. Nous tentons toujours d’y voir une occasion d’apprentissage et de partage de connaissances en expliquant quels facteurs auraient pu mener à la mort d’une colonie. Parfois, ces facteurs sont d’ordre génétique (certaines abeilles sont moins résistantes à l’hiver que d’autres), parfois ces facteurs sont plutôt d’ordre circonstanciel (comme la présence de parasites, de maladies, de prédateurs ou même d’humidité excessive). Dans tous les cas, si votre colonie meurt, nous en étudions toujours les causes et nous la remplaçons par une nouvelle colonie aussitôt que la météo le permet.

  • Que fait Alvéole?

    Nous installons des ruches sur les toits en milieu urbain afin de sensibiliser les organisations et les écoles à l’apiculture et au système alimentaire. Notre service clé en main inclut tous les soins et l’entretien dont les abeilles ont besoin pour s’épanouir. Notre service comprend également un volet éducatif pratique, où nous invitons les gens à participer à des ateliers pour en apprendre davantage sur le rôle et l’impact des pollinisateurs sur notre vie quotidienne.

    À la fin de la saison, nous récoltons le miel excédentaire produit par les abeilles et le remettons à nos partenaires dans des pots personnalisés avec leur logo, qu’ils partagent ensuite avec leur réseau. Nous voulons faire en sorte que les gens tombent amoureux des abeilles, ce qui les fera tomber amoureux de la nature et changera complètement leur perspective sur l’environnement.

    Notre but: (re)connecter les citadins à la nature en ville afin d’augmenter leur sensibilité écologique, et à terme, contribuer à la construction de villes et de systèmes alimentaires plus durables.

  • Quand faites-vous l’installation des ruches?

    Ça varie en fonction des villes et du climat. Généralement, les abeilles sont actives du printemps à l’automne, et réduisent leurs activités pendant l’hiver.

  • Pourquoi les ateliers éducatifs, animations, conférences et autres activités éducatives sont-elles une partie intégrante du service?

    Pour réellement maximiser une expérience en apiculture, il est crucial de permettre aux gens de réellement entrer en contact avec les abeilles. Chaque atelier est un puissant véhicule d’éducation lorsqu’il est jumelé à l’installation d’une ruche. À l’issue d’un atelier bien exécuté, les participants deviennent eux-mêmes des porte-paroles mobilisés quant aux abeilles, à l’apiculture urbaine et aux pollinisateurs, permettant de mettre en lumière des enjeux importants reliés à l’environnement.

  • Combien de temps dure la saison apicole?

    Ça varie en fonction des villes et du climat – généralement, la saison s’étale du printemps à l’automne, moment où les abeilles réduisent leurs activités pour l’hiver.

  • Quels forfaits offrez-vous?

    Nous avons trois forfaits pour les entreprises et les organisations et un forfait adapté aux écoles.  Contactez-nous pour plus d’information.

  • Comment puis-je créer ou consulter mon compte et mon profil MaRuche?

    Nos spécialistes en apiculture urbaine pourront créer votre compte MaRuche aussitôt que vous vous inscrirez à notre service. Une fois votre compte activé, vous pourrez:

    ▪ Personnaliser votre profil public
    ▪ Accéder à votre horaire de visites
    ▪ Réserver des ateliers
    ▪ Consulter ou modifier vos informations de compte
    ▪ Obtenir du soutien personnalisé

  • En quoi consistent les ateliers Alvéole?

    Ce sont des conférences immersives ou des activités interactives d’une durée d’une heure, visant à créer un pont entre les gens et la ruche et générant des interactions plus profondes et plus significatives avec les abeilles. Nous offrons quatre ateliers:

    Deux conférences inspirantes:

    ▪ À la découverte du monde des abeilles: exploration de l’univers des abeilles et de leur rôle fascinant dans notre monde

    ▪ Puissants pollinisateurs: regard sur les pollinisateurs, ces travailleurs agricoles invisibles

    Deux ateliers pratiques:

    ▪ Rencontrez vos abeilles: une inspection mémorable de la ruche à la rencontre des ouvrières

    ▪ De la ruche à la récolte: une véritable extraction de miel artisanale, de l’alvéole au pot de miel

    Contactez-nous pour plus d’information.

  • Combien coûtent les services?

    Remplissez d’abord notre demande de service en ligne ou contactez-nous pour obtenir notre brochure et plus d’informations sur nos forfaits.