C’est indéniable : les abeilles ont mauvaise réputation. Mais loin d’être des prédatrices friandes de piqûres, ce sont d’abord et avant tout de grandes incomprises. C’est pour cela que l’éducation occupe une place aussi importante dans notre programme d’apiculture urbaine : parce qu’une fois que les gens comprennent mieux le fonctionnement de ces petites bêtes bourdonnantes, ils en viennent presque inévitablement à les respecter et à se sentir à l’aise en leur présence. En fait, la plupart du temps, lorsque nous visitons nos ruches urbaines situées dans des immeubles de bureaux, nous transformons rapidement les personnes craintives en passionnés d’apiculture.

Pour déboulonner une bonne fois pour toutes le mythe selon lequel les abeilles sont dangereuses, voici une feuille de route qui assure une expérience d’apiculture urbaine sécuritaire, amusante et stimulante.

Premier arrêt : comprendre les abeilles à miel

Mettons-nous d’accord dès le départ : les abeilles à miel ne s’intéressent pas vraiment aux humains. Cela n’a rien d’étonnant puisqu’elles sont déjà très occupées et qu’elles ont un objectif précis : elles mènent littéralement une quête pour assurer la survie et la santé de leur colonie en lui apportant du nectar, du pollen, de la résine et de l’eau. À moins de se sentir menacées ou agressées, les abeilles à miel n’ont tout simplement aucune raison de piquer. En réalité, non seulement elles n’ont pas de raison de piquer, mais elles ont toutes les raisons de ne pas le faire! Quand elles piquent, elles perdent leur dard, emportant une partie de leur abdomen du même coup, et elles meurent peu de temps après.

Rien de plus dissuasif.

Un autre enjeu : on les confond souvent avec les guêpes, et inversement. Et bien que les guêpes jouent un rôle très intéressant, elles peuvent parfois être un peu trop agressives à notre goût. Cela dit, nous comprenons que les personnes qui ne se passionnent pas particulièrement pour les pollinisateurs puissent avoir de la difficulté à les distinguer! Voici un petit aide-mémoire de la BBC pour vous aider à y voir plus clair.

Distinguer les abeilles des guêpes

Deuxième arrêt : choisir le bon partenaire

De toute évidence, l’apiculture s’accompagne de responsabilités additionnelles lorsqu’on la pratique en ville – tout particulièrement si vous êtes responsable de maintenir la sécurité et la qualité d’un immeuble de bureaux. Mais avec la bonne entreprise, vous pouvez compter sur un service clé en main complet qui vous donne accès à une équipe d’expérience, des infrastructures locales, des installations adaptées ainsi qu’à toutes les assurances, certifications et accréditations requises. Grâce à ce niveau élevé d’expertise et de soutien, vous n’avez rien à craindre. Vous avez tout ce dont vous avez besoin pour avoir la piqûre – dans le bon sens du terme!

  • Troisième arrêt : choisir les bonnes abeilles

    Saviez-vous qu’il existe toutes sortes d’abeilles? On retrouve de nombreuses variétés, certaines étant sélectionnées pour leur capacité à produire du miel (tout particulièrement dans l’apiculture commerciale) alors que d’autres sont choisies pour leur docilité. C’est bien entendu le deuxième type d’abeille que nous choisissons pour l’apiculture urbaine.

    L’abeille italienne, entre autres, a un tempérament très doux, donc elle est parfaitement adaptée aux environnements urbains densément peuplés. À vrai dire, elle est si gentille que la majorité des apiculteurs urbains ne portent à peu près pas d’équipement de protection, voire pas du tout!

Quatrième arrêt : installer une ruche en toute sécurité

En choisissant de travailler avec un partenaire d’expérience et de confiance en apiculture, vous obtiendrez de l’aide pour analyser l’orientation de la ruche, l’achalandage de l’environnement, la visibilité, la facilité d’accès au site et l’exposition aux éléments afin de trouver l’emplacement idéal pour vos abeilles. En fait, si vous pensez à adopter des abeilles dans votre immeuble, vous pouvez demander un certificat de localisation gratuit! Au terme d’une brève séance de clavardage avec un spécialiste en apiculture urbaine, vous pourrez obtenir une évaluation pour votre immeuble.

Plutôt pratique, non?

Cinquième arrêt : garder vos abeilles heureuses et en santé

Une fois que les abeilles sont bien installées dans leur nouvel environnement, votre partenaire aura la responsabilité de s’assurer qu’elles soient en sécurité, heureuses et en santé – en éliminant efficacement tout risque d’agression ou de piqûre. Chez Alvéole, nous ne faisons pas que garder nos abeilles en forme, nous formons aussi nos apiculteurs pour qu’ils enseignent et partagent efficacement leur passion, car chacun de nos forfaits comprend des ateliers éducatifs et des conférences incontournables. Ainsi, en plus de savoir que les abeilles ne sont ni méchantes ni dangereuses, les locataires se sentent mobilisés et encouragés à dire haut et fort que l’apiculture urbaine est une expérience sécuritaire, amusante et enrichissante qui met en lumière le synchronisme et la fragilité de tout notre écosystème.

La principale leçon à retenir?

Les ruches en milieu urbain ne représentent aucun danger lorsqu’elles sont installées dans des immeubles de bureaux. C’est plutôt le contraire : avec le bon partenaire pour vous accompagner, elles représentent une nouvelle façon unique de donner à votre personnel, vos clients et vos locataires le goût de s’impliquer. Elles peuvent même améliorer la valeur qu’on accorde à votre immeuble en plus de vous aider à garder vos locataires!

Vous aimeriez savoir comment? Lisez notre article sur les avantages de l’apiculture urbaine pour les propriétaires d’immeuble.